0

Jeux vidéo : Pro Cycling Manager 2020, comme un avant-goût du Tour de France – Franceinfo

Si la saison cycliste a été retardée par le Covid-19, le début de l’été signifie bien l’arrivée en rayons de Pro Cycling Manager, référence des jeux de gestion sportifs sur PC. Alors que les équipes annoncent les unes après les autres leurs plans pour les courses de l’année 2020, ce PCM (et son cousin, Tour de France 2020, sur consoles) a bien des airs de la Grande Boucle : de belles heures de remue-méninges tactiques en perspective mais aussi une formule trop bien éprouvée.

Il parait que les années passent mais que le cyclisme reste toujours le même. Que l’on sait toujours ce qui va se passer à la fin d’une étape, que le panache s’était soi-disant fait la malle. La saison 2019 et la nouvelle génération au pouvoir ont fait taire les sceptiques et relancé l’intérêt autour d’une discipline qui s’enlisait comme un spectateur dans son fauteuil durant les premières heures d’étape du Tour après le repas. Le calendrier 2020, bouleversé par le Covid-19, a pour sa part brouillé un peu plus les pistes sur le reste de la saison. Dans ces grands bouleversements, une seule constante ou presque : les fans de vélo ont pu retrouver leur jeu vidéo une fois l’été venu. 

Sorti habituellement pour le début de la Grande Boucle, Pro Cycling Manager 2020 débarque cette fois quelques semaines avant le début des choses sérieuses. Le jeu des Français de chez Cyanide et Nacon est disponible depuis le 4 juin dernier sur PC et vous fait vivre les coulisses du peloton UCI avec une base de données toujours aussi dense en équipes et épreuves disponibles. 

Des nouveautés bien senties mais trop rares

Vous voilà ainsi plongés face aux mêmes difficultés que les directeurs sportifs en cette saison perturbée par le coronavirus. Qui envoyer sur le Tour de France, le Giro ou la Vuelta ? Comment gérer un effectif sur trois épreuves en parallèle ? Comment aborder la préparation d’avant-course ? Si l’ampleur de la tâche a été accrue pour le monde de la petite reine par la pandémie, Pro Cycling Manager 2020 rend les responsabilités de gestion un peu moins fastidieuses par quelques ajouts bien pensés sur son mode carrière, le cœur du jeu depuis maintenant 16 ans. L’assistant de planification vous épaulera à définir le calendrier de vos coureurs, en fonction de vos choix. Libre à vous désormais de vous focaliser sur les grandes épreuves et de laisser l’intelligence artificielle faire le reste à votre place. L’écran d’accueil du mode a par ailleurs été repensé pour avoir un maximum d’informations réunies, sans passer par de nombreux menus à l’ergonomie pas toujours idéale. Le résultat est assez convaincant et évite le piège classique des jeux du genre : du texte, du texte et encore du texte jusqu’à l’indigestion.

Tout en restant une des références des jeux de gestion sportive, Pro Cycling Manager 2020 ne bouleverse pas les codes du genre. On en viendrait presque à lui reprocher son réalisme un peu trop poussé. Malgré nos premières bonnes impressions, les habitués de la série risquent de trouver cet épisode 2020 morne comme une étape de plaine en première semaine. Tant dans la jouabilité que visuellement, «PCM» n’offre que peu de nouveautés à se mettre sous la dent. L’introduction du moral de vos coureurs, qui influe sur leurs performances, et les quelques ajouts pratiques cités plus tôt, semblent bien maigres pour donner un coup de neuf à la franchise. C’est d’autant plus dommage que si la communauté de fanatiques du jeu est toujours aussi présente, ces reproches étaient déjà les mêmes lors de l’opus 2019.

Calendrier, informations, mails... L'écran du mode Carrière regorge d'informations
Calendrier, informations, mails… L’écran du mode Carrière regorge d’informations

Une version console plus intrigante

Pour les passionnés en manque d’un peu plus d’action, la version console, le jeu officiel du Tour de France (sorti sur PS4, Xbox One et prochainement pour la première fois sur PC), conserve son style plus «arcade» au détriment de la gestion. Cette fois, vous vous retrouvez plutôt dans la peau des coureurs, dont vous contrôlez les efforts et la stratégie en course par votre intensité manette en main. Passés les bugs de collision et les actions parfois étranges toujours pas corrigés depuis les éditions précédentes, Tour de France 2020 réussit son principal pari (et les principaux efforts mis par les développeurs sur leur bébé cette année), à savoir l’ajout d’une caméra première personne, littéralement dans les yeux de votre cycliste. L’immersion est assez bluffante, les sensations rarement vues ainsi dans un jeu vidéo de sport. En descente, lors des sprints à grande vitesse ou dans la tension d’un col décisif pour le maillot jaune, cette vue est la bonne idée au cœur d’un jeu qui, lui aussi, peine à se renouveler malgré l’intégration de nouvelles courses à disputer.

Pro Cycling Manager et Tour de France 2020 offrent ainsi une bonne alternative à l’absence de vélo pour un mois de juillet. Comme tout bon Tour qui se respecte, les deux jeux offrent leurs instants d’adrénaline et d’autres plus poussifs. La joie de retrouver les acteurs du cyclisme mondial quasiment tous présents (quelques rares licences manquent encore à l’appel) et des compétitions à la pelle se fait bien présente. Le Tour de France a notamment été fidèlement reproduit, et donne lieu en ce moment même à l’e-Tour de France, soutenu par ASO, l’organisateur du Tour, et diffusé sur Twitch par Styros, visage le plus connu de la communauté «PCM». Mais l’occasion de s’imposer comme un vrai palliatif au manque de Grande Boucle n’a pas été pleinement saisie. Un premier parfum de Tour, pas encore sa pleine saveur en somme. L’édition 2021 se devra d’être un peu plus relevée pour ne pas tomber dans l’insipide.

addictinggames

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *